D.Z t9a3rij
Bienvenu sur le Forum de discussion des Jeunes Algériens, pensez à vous inscrire ça ne prendra que quelques secondes.
Passez un agréable moment en notre compagnie.

Le Pen à Genoux: LE FN DOIT DÉCOLLER SES AFFICHES À MARSEILLE

Aller en bas

Le Pen à Genoux: LE FN DOIT DÉCOLLER SES AFFICHES À MARSEILLE

Message par Valodia le Dim 14 Mar 2010 - 21:05


Le tribunal de grande instance de la cité phocéenne a ordonné, vendredi, le retrait des affiches de la campagne du leader du Front national, qui portent le slogan «Non à l’islamisme» sur fond d’une carte de France recouverte de l’emblème algérien.

Le juge des référés a estimé que «cette affiche provocatrice est constitutive d’un trouble manifeste illicite». Le premier tour des élections régionales, qui se tiendra aujourd’hui, débute par un revers judiciaire cinglant pour le parti d’extrême droite française. Cela se soldera-t-il par une déroute électorale pour la formation de Jean-Marie Le Pen? Premiers éléments de réponse ce soir. Sur un plan purement juridique, la Licra savoure sa revanche. Elle avait été déboutée une première fois, lundi, par le tribunal de Marseille pour des raisons de procédure. Le Front national avait exulté. Il a laissé éclater sa joie. Il s’était félicité que le président du TGI (Tribunal de grande instance) de Marseille «ait consacré le droit pour le Front national», avait-il indiqué dans son communiqué.
La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme avait saisi le juge des référés pour interdire l’affiche placardée en région Paca (Provence-Alpes-Côte d’Azur) puis partout en France par le FN. Elle représente une femme en burqa et le drapeau algérien transpercé de minarets recouvrant une carte de l’Hexagone. Vendredi, tous les regards étaient braqués vers Nanterre. Le Mrap avait saisi le tribunal de la banlieue parisienne pour faire retirer les affiches du FN.
Le verdict tombe: le Mouvement contre le racisme et l’amitié entre les peuples est débouté. Sa requête est rejetée dans la forme. Quelques heures plus tard le TGI de Marseille tranche une seconde fois, cette fois-ci en faveur de la Licra. L’ordonnance de la juge des référés souligne que «cette affiche est non seulement de nature à provoquer un sentiment de rejet et d’animosité à l’encontre d’un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité mais en outre, s’adresse essentiellement à une jeunesse de nature plus influençable». Pour rappel, le gouvernement algérien avait vigoureusement protesté contre les affiches racistes et discriminatoires du FN. «C’est à l’Etat français de prendre les dispositions qui s’imposent lorsque les symboles de pays étrangers sont mis à genoux.» Ce sera la justice française qui mettra Jean-Marie Le Pen à genoux.
Le Tribunal de grande instance de la cité phocéenne lui ordonne «de faire procéder à son retrait (l’affiche) de tous les supports sur lesquels elle a été placée, de quelque nature qu’ils soient, dans un délai de vingt-quatre heures (...) puis sous astreinte de cinq cents euros par jour de retard».
Le sang de Jean-Marie Le Pen n’a fait qu’un tour. Le Front national a vu rouge et recommande «aux Françaises et aux Français de manifester dimanche (demain Ndlr) dans les urnes leur révolte à ces méthodes dignes de l’ancienne Union soviétique».
Le leader finissant de l’extrême droite française, qui n’a jamais renié son passé de tortionnaire, pratiquant invétéré de la gégène en Algérie, du révisionnisme et du négationnisme qui tendent à contester les crimes contre l’humanité et l’existence des chambres à gaz pendant la Seconde Guerre mondiale, devait être au bord de l’apoplexie au moment de l’énoncé du verdict rendu par le TGI de Marseille. Son mouvement a aussitôt réagi à travers un communiqué et a dénoncé «une décision prise sous la pression publique et menaçante du gouvernement algérien et du FLN, appuyés par Kouchner, ministre socialiste du gouvernement Sarkozy».
Jean-Marie Le Pen, qui livrera sans aucun doute sa dernière bataille électorale, il aura 82 ans au mois de juin, en région Paca où il est tête de liste pour les élections régionales des 14 et 21 mars, va, à coup sûr, rater son baroud d’honneur. Il sortira certainement par la petite porte. Il aura régné sans partage sur le FN depuis sa création en 1972.

L'Expression
avatar
Valodia
Membre Actif
Membre Actif

Masculin

Messages : 707
Points : 866
Date d'inscription : 28/06/2009
Age : 33
Localisation : Pays d'érable

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum